2 voix !

2 voix, c’est ce qui nous a séparé de la victoire de l’IAB. Et c’est bien dommage. Nous sommes passés à quelques cheveux de vraiment changer les choses dans la profession. Dans mon discours de présentation, j’avais cité Francis Blanche (humoriste et acteur) : « Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ». Derrière la boutade, c’était une véritable réflexion que nous avions mené pour transformer l’IAB. Cela fait 20 ans que je participe à cette association, et je crois que c’est la première fois que j’ai un sentiment un peu amer. Non, pas de la défaite, c’est des choses qui arrivent. Mais d’un sentiment d’abandon face à un marché qui perd un peu la raison face aux réalités économiques. Le recentrage (Seller + Tech) voté par les membres de l’IAB ce soir n’est pas une posture viable à terme (point de vue personnel). Car elle reste partisane contrairement à ce que Cécile Moulard et d’autres avait créé à l’époque (1998). Le hub IAB n’est plus. Nous sommes dans l’opposition des forces systématiques.

Je tenais particulièrement à remercier toute la liste (Carole, Emilie, Estelle, Caroline, Hymane, Amaury, Emmanuel, Vincent, Alban, Augustin, Christophe, Franc et Edouard) que j’ai porté pendant 1 mois. On s’était retrouvés ensemble, mobilisés autour d’un projet. Nous étions une iTEAM (iATEAM) sur la même longueur d’onde avec les mêmes ambitions : Faire de l’IAB le référent absolu de notre marché. Notre motivation d’entrepreneur est notre fuel, notre data. Finalement ce groupe s’est naturellement constitué. Avec une seule envie FAIRE. Le reste est venu spontanément avec plaisirs. TOUS MOTIVES. Nous resterons des Doers.

Ce blog a fait en 15 jours plus de 5 500 visites, 2500 visiteurs pour une 20 aine d’articles, sans compter la présence sur les réseaux sociaux. Pour la première fois, une élection de l’IAB a vraiment joué son rôle : ouvrir le débat et animer les enjeux. Les « vieux » ont trouvé cette approche sans intérêts peut-être. Cela aura eu le mérite de réveiller ceux qui pensaient que cela allait se gérer dans les couloirs feutrés. Ce marché était en train d’être atone, sans conviction, sans âmes. NOUS L’AVONS REVEILLE !

Merci à tous les membres, qui ont cru en notre vision et notre projet. Et surtout MERCI a ceux qui ont été voter (procuration et direct). Pour certains, on vous a ramené à l’IAB alors que vous vous apprêtiez à quitter l’association, parce que nous vous avions raconté une histoire claire et qui donnait envie de participer. Ce n’est que partie remise. Et nous vous invitons garder contact pour la suite des opérations. Le mandat n’est que de 2 ans…Et en tant que membre vous pouvez faire entendre votre voix à la nouvelle équipe.

Merci à nos soutiens de l’Advisory Board : L’enthousiasme dont vous avez fait preuve lorsque nous nous sommes parlés ou rencontrés, fût un énorme boost pour notre projet. Un véritable apport à notre stratégie. Merci Bruno, Pierre et Jean Paul. Je regrette de ne pas avoir pu donner raison à notre combat.

Ce blog restera ouvert pour rappeler à tous, que les idées pour faire avancer notre marché existe. Ce blog en est un modeste exemplaire. Pour garder une trace de notre combat (qui n’est pas fini) pour un internet publicitaire responsable, éthique, transparent et moderne. Nous serons toujours là. Keep on track 😉

 

#former

Structurer c’est aussi former et aider à former les futures élites de notre marché.
La labélisation des formations et leurs participations aux développements du marché est un point central. Le recrutement sera aussi un point capital et c’est une nouveauté que vous souhaitons apporter.

Ces 11 formations certifiées par IAB en 2017 est une première étape.

  • Audencia – Mastère spécialisé Stratégies Marketing à l’Ère Digitale
  • Dauphine – Master Marketing & Stratégie, parcours Communication Marketing
  • EFAP – MBA spécialisé Digital Marketing & Business
  • ESSCA – Majeure « CorporateCommunications and Digital Media » du programme Grande Ecole
  • ISCOM – Communication et Création Digitale
  • INSEEC – Sup de Pub – Manager de la Communication et du Marketing Digital
  • Université Panthéon Assas – Master Marketing et Communication des Entreprises
  • SUP’DE COM – Manager de la Communication Stratégique et Digitale
  • ILV (Institut Léonard de Vinci) – MBA MCI
  • EMLV (Ecole de Management Léonard de Vinci) – MBA Digital Marketing Strategy
  • IIM (Institut de l’Internet et du Multimedia) – Manager de la communication numérique
Nous pensons avec l’équipe que former les élites de notre industrie fait partie de la la mission de l’iab. C’est notre futur. Nous devons transmettre les bonnes pratiques.  C’est un engagement clair que nous voulons continuer avec la création de 2 commissions : Former, porté par Vincent Montet (un référent en la matière et investi depuis de nombreuses années sur ces sujets) et Hymane sur la commission Recrutement. Le message est clair.
Et vois un petit message de l’une d’entre elles sur le sujet

#Partager & collaborer

Nous redonnerons la parole à tous les membres à travers un écosystème digital simple et efficace. Le networking doit être un point fort de l’animation des acteurs de l’IAB. C’est un actif indispensable pour donner du sens à notre travail.
Avoir des relations claires et durables avec les autres organismes du marché : Geste, SRI, CPA, MMA, IREP, CESP, ACPM, UDA, UDECAM, AACC, AACCi, CNN, ACSEL, ARPP, dans une optique constructive et collaborative.

L’IAB c’est un collectif, pas un syndicat. C’est un lieu qui doit valoriser une industrie. C’est un lieu où les membres sont impliqués pour leur engagements sur le marché. C’est un lieu d’échange. Nous voulons privilégier cette dimension collective en y associant une commission particulière (Biz for Members, piloté par Edouard Level). Le network c’est rencontrer et échanger sur les sujets du marché. C’est de l’écoute pour remonter les éléments déterminant pour conduire la stratégie d’accompagnement de l’association.

L’inter-profession a besoin de l’IAB pour accélérer le mouvement. Les relations avec la partie créative ne sont pas au niveau de ce qu’elles devraient être. La conception créative sur le digital a besoin de plus de considérations et plus d’engagements. Nous sommes convaincus qu’il faut travailler plus en proximité avec l’AACC, l’ARPP autour des contenus. Nous avons besoin de construire une ligne de conduite claire et forte autour des sujets créatifs. La techno est souvent un gros caillou dans  la chaussure de l’exécution créative (et c’est rien de le dire).  Le média digital grandira aussi avec une production de qualité. Car nous devons retrouver la confiance des internautes. Réconcilier ces derniers avec la publicité digitale.

Les synergies de travail avec l’IREP et le CESP ont commencé l’année dernière autour d’un séminaire sur la mesure et l’efficacité. Fort de ce succès 2017 (plus de 80 participants payants et un panel pertinent), nous approfondirons le travail avec l’IREP et le CESP cette année (20 juin 2018). Ce mode collaboratif est aussi une nouvelle manière de construire le marché. L’apport de l’IAB devra être généreux et statutaire.

Nous recréerons des relations fortes avec l’UDA, convaincu que l’IAB a des éléments à apporter dans le programme FAIRe de l’UDA.  Les méandres de l’Adtech sont complexes et nombreuses. C’est à l’IAB d’apporter l’éclairage sur les évolutions des acteurs du marché et sur les fonctionnements en vigueur. C’est à l’IAB de simplifier la vie dans la gestion des campagnes, avec les autres parties prenantes (SRI, UDECAM, CPA, MMA, le GESTE).

 

#Innover & façonner #iabusiness

Les révolutions et modifications de notre industrie sont permanentes  : la programmatique a modifié les rapports de forces de la « supplychain », les technologies immersives (VR, AR) vont changer le paradigme de la communication, l’IA risque de faire évoluer le rapport à nos métiers et  la blockchain publicitaire (BCA – Blockchain Advertising) s’annonce comme un électrochoc de l’écosystème.

C’est aussi pour cela que l’IAB existe. Il est important que les professionnels du digital définissent les innovations pour porter la croissance du marché publicitaire. Nous mettrons en place des curations pour nos membres, pour les aider à anticiper les sujets stratégiques de leurs univers. Multiplier les synergies et les échanges avec nos confrères des autres IAB et l’IAB Europe. La France doit être une place forte de l’innovation dans le le digital.

C’est aussi la posture que l’IAB doit adopter sur le marché. Accompagner ces changements est l’un des rôles capitaux de l’organisation. La commission Innovation sera là pour cela. 

Jean Paul Treguer, président de Big Sucess,

Jean-Paul TRÉGUER, PDG Co-Fondateur du groupe de communication BIG SUCCESS soutien de la liste #Internet Advertising Business sera aussi membre de l’Advisory Board de notre nouvelle organisation (si nous sommes élu(e)s, of course.

Publicitaire émérite depuis de nombreuses années, Jean-Paul TREGUER a dirigé de nombreuses agences et fondé des entreprises multiples : Synergie K&E, Saatchi & Saatchi, MGTB Ayer, Senior Academy, Senioragency international Planet.fr TVLowCost, BIG Success, WPI /Worldwide Partners Inc.

Son engagement à nos cotés nous fait honneur. Il intègrera notre Advisory Board, une fois les statuts modifiés.

 

Pierre Calmard, membre de l’advisory Board #iabusiness

Nous avons sollicité l’une des figures emblématiques du marché digital français : Pierre Calmard, DG de Dentsu Aegis. Son soutien est un point important dans le projet que nous portons dans la liste. Pierre sera l’une des personnes que nous accueillerons au sein de l’Advisory board que nous allons créer. Sa vision et son esprit philosophique, qu’il porte sur nos métiers du digital sont toujours justes et pleins de bon sens.

« Le digital c’est un peu comme le Kamasutra, on a besoin d’être bon également en pratique et pas seulement en théorie ». On a besoin d’avoir un IAB fort et des gens qui savent faire et mettre en oeuvre. Pierre Calmard

l’IAB, doit être un gage de qualité de ses membres

Ce fût pendant longtemps et souvent un débat dans les couloirs de l’association : Faut-il faire en sorte que l’iab soit une caution de la qualité et du professionnalisme de ses membres ? Je crois qu’aujourd’hui après 20 ans d’existence, le sujet ne doit plus se poser.

A l’heure où les annonceurs redoublent d’exigences sur la qualité des campagnes digitales (visibilité, fraude, contexte), il est temps de faire en sorte que l’IAB devienne un véritable label des professionnels du digital marketing et publicitaire.  Les besoins du marché sont de gagner en caution et en valeur pour faire face à la bonne réputation d’un média en position de leader sur les investissements. Les annonceurs nous le disent depuis un petit moment : Il faut que nous soyons plus regardant sur la qualité du marché.

La qualité passe aussi par la formation des membres

Nous poserons les jalons de la qualité pour que les collaborateurs de nos membres soient au niveau de qualification exigé du marché. Cela passera certainement par la case formation (oui, encore). C’est déjà des choses qui existent sur certains marché IAB (US, UK). L’appui des membres dans la qualification technique ou le savoir faire c’est un point sur lequel nous devons être insistant. Etre à l’IAB ne doit pas être un alibi de réputation. Cela doit être une véritable caution de la valeurs que ses membres produisent sur le marché.

Se former en permanence c’est un mantra dans le digital.

Cela passera aussi certainement par la mise en place d’une charte pour les membres de l’IAB. Un travail collectif que nous construirons avec ceux qui sont membres.

Commissions First @iab2020 #iabusiness

Nous voulons revenir à la matière première de l’iab. Certes, le travail n’est plus le même qu’il y a 20 ans, quand nous étions un petit nombre à croire en la bonne étoile de l’internet. Mais aujourd’hui, l’iab doit affirmer sa maturité et déployer ses talents.

Nous voulons construire un IAB sur la base des commissions de travail. Chaque membre pourra participer et contribuer aux structures du marché. Nous voulons faire en sorte que le fait d’être membre de l’IAB soit un gage de qualité, de valeurs et d’une éthique claire. Nous sommes convaincu que le fait d’être à l’IAB ne peut être qu’une « banal formalité ». C’est un acte de valeurs, d’engagement qui doit retrouver son sens premier et exprimer la passion qui nous anime. C’est un espace de partage. Vous ne recevrez de l’IAB que si vous êtes en capacité de donner et partager avec le marché.

12 commissions au service des membres de l’IAB

Les commissions doivent être diverses et multiples. Elles devront travailler en parfaite harmonie pour donner de la valeur. C’est cette valeur que nous voulons retrouver à l’IAB avec ces 12 commissions. Chaque commission aura un président, responsable devant le Conseil d’administration (et élu). Il pourra nommer un VP pour le seconder. Il pourra mandater certains membres dans le cadre de sa commission sur des groupes de travail. Pas besoin d’être 40 autour de la table. Les propositions seront étudiées, discutées, partagées, voire votées par le conseil d’administration mais aussi par les membres, en fonction des sujets. Nous mettrons en place un vote électronique dans les statuts pour garantir qu’il n’y aura pas de décisions d’un petit groupe au détriment du collectif de l’association.

Les commissions devront être agiles et modulables. Nos sujets sont rapidement évolutifs et nous nous devons d’être à la hauteur des besoins, des attentes, sans dépendre de règles trop contraignantes. Il sera possible de créer des commissions sans attendre les élections ou modifier les statuts.

The « A » Team #iab2020

Voilà, la liste de candidature pour les élections a été déposé hier midi. Et nous sommes très fiers de cette candidature, fruit d’une mûre réflexion et d’un engagement certain. « A » c’est comme advertising et montre que nous sommes différents (#refserietv), complémentaires et unis devant une tâche passionnante. Et TEAM, ben, parce que nous sommes déjà une sacrée équipe.

Flyer IAB electionET ce n’est pas fini, nous avons un moment important à accomplir : c’est convaincre nos confrères, nos concurrents, nos amis, nos clients que c’est à l’iab que cela se passe maintenant, et avec Internet advertising business. Certains d’entre vous, aurez aimé rejoindre la liste. Nous regrettons de ne pouvoir y répondre techniquement. Et nous vous remercions de vos sollicitations et de votre soutien.

Vous aurez l’occasion de vous engager, de vous manifester, de vouloir faire bouger les choses. Car ce n’est pas fini ! Les commissions que nous allons refondre, redessiner, magnifier vont vous permettre d’assouvir votre envie avec poids. L’iab ce n’est pas que ces 14 personnes que nous présentons. C’est vous, professionnel du marketing digital, vous, acteurs de la publicité numérique en France. Mais pour cela il faut s’engager à l’iab en devenant membre.

GIVE, GAVE, GIVEN

Si vous êtes contrariés, ou déçus, ou hésitant à devenir membre, dites-vous que ce n’est jamais avec la politique de la chaise vide que vous comblerez vos frustrations, déceptions. Car si vous n’êtes pas là, c’est forcément d’autres qui porteront le marché à votre place. « Engagez-vous, rengagez-vous qu’ils disaient ! » dixit le centurion dans la légendaire BD Asterix. Mais pas pour les mêmes raisons. Soyez là, soyez attentifs, soyez mobilisés, soyez engagés. En reprenant un claim d’un mouvement caritatif US, RockCorps.com : « GIVE, GAVE, GIVEN ». Si vous voulez avoir un ROI sur votre cotisation, si vous souhaitez trouver une raison pour justifier de votre investissement, il faut donner un peu de votre savoir au marché, il faut partager vos visions., il faut échanger vos idées. Il faut donner un peu pour recevoir beaucoup.

Soutenez notre liste et inscrivez-vous. #IABusiness #iab2020

 

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑