#Partager & collaborer

Nous redonnerons la parole à tous les membres à travers un écosystème digital simple et efficace. Le networking doit être un point fort de l’animation des acteurs de l’IAB. C’est un actif indispensable pour donner du sens à notre travail.
Avoir des relations claires et durables avec les autres organismes du marché : Geste, SRI, CPA, MMA, IREP, CESP, ACPM, UDA, UDECAM, AACC, AACCi, CNN, ACSEL, ARPP, dans une optique constructive et collaborative.

L’IAB c’est un collectif, pas un syndicat. C’est un lieu qui doit valoriser une industrie. C’est un lieu où les membres sont impliqués pour leur engagements sur le marché. C’est un lieu d’échange. Nous voulons privilégier cette dimension collective en y associant une commission particulière (Biz for Members, piloté par Edouard Level). Le network c’est rencontrer et échanger sur les sujets du marché. C’est de l’écoute pour remonter les éléments déterminant pour conduire la stratégie d’accompagnement de l’association.

L’inter-profession a besoin de l’IAB pour accélérer le mouvement. Les relations avec la partie créative ne sont pas au niveau de ce qu’elles devraient être. La conception créative sur le digital a besoin de plus de considérations et plus d’engagements. Nous sommes convaincus qu’il faut travailler plus en proximité avec l’AACC, l’ARPP autour des contenus. Nous avons besoin de construire une ligne de conduite claire et forte autour des sujets créatifs. La techno est souvent un gros caillou dans  la chaussure de l’exécution créative (et c’est rien de le dire).  Le média digital grandira aussi avec une production de qualité. Car nous devons retrouver la confiance des internautes. Réconcilier ces derniers avec la publicité digitale.

Les synergies de travail avec l’IREP et le CESP ont commencé l’année dernière autour d’un séminaire sur la mesure et l’efficacité. Fort de ce succès 2017 (plus de 80 participants payants et un panel pertinent), nous approfondirons le travail avec l’IREP et le CESP cette année (20 juin 2018). Ce mode collaboratif est aussi une nouvelle manière de construire le marché. L’apport de l’IAB devra être généreux et statutaire.

Nous recréerons des relations fortes avec l’UDA, convaincu que l’IAB a des éléments à apporter dans le programme FAIRe de l’UDA.  Les méandres de l’Adtech sont complexes et nombreuses. C’est à l’IAB d’apporter l’éclairage sur les évolutions des acteurs du marché et sur les fonctionnements en vigueur. C’est à l’IAB de simplifier la vie dans la gestion des campagnes, avec les autres parties prenantes (SRI, UDECAM, CPA, MMA, le GESTE).

 

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :