Le nouvel IAB, au cœur du marché publicitaire de demain (matin!) #iabusiness

Dès le départ la promesse du web a été de créer un vrai marketing one to one, bien plus précis et pertinent que les possibilités offertes par les autres médias existants. La fameuse promesse : « le bon message, à la bonne personne, au bon moment ».

Pourtant, 20 ans après, force est de constater que le chemin a été à moitié parcouru …

Le digital est indéniablement le média le plus important avec près de 40% du marché publicitaire global au niveau mondial, bien au-delà de la TV,  et une croissance que tous les autres médias, souvent en régression, lui envient.
Nous, acteurs du digital, devrions nous réjouir !

Pourtant, 2 chiffres sont alarmants.

D’une part, la part des utilisateurs utilisant des adblockers est sur certains médias au-delà des 50%. Ce qui veut simplement dire que leur inventaire publicitaire est réduit de … 50%. Imagine t’on que 50% des spectateurs de certaines chaînes TV bloquent la pub ?

Vraisemblablement, l’expérience publicitaire actuelle proposée aux internautes n’est pas satisfaisante. De multiples raisons à cela : trop de formats pub par page, trop de répétition, pas assez de pertinence dans le ciblage, des formats impossibles à supprimer sauf à cliquer dessus, etc. On ne peut pas blâmer l’internaute clairement.

D’autre part, le poids des G.A.F. (sans le A. d’Apple) dépasse maintenant les 70% dans quasiment tous pays dont la France et ils s’accaparent 99% de la croissance du marché. Des milliers d’éditeurs sont aussi réduits à se partager un gâteau qui s’atrophie tous les ans ! Ce qui fragilise tout le reste de la chaîne (les agences et les éditeurs en premier lieu mais également les acteurs de l’Adtech comme on le voit avec notre champion national du retargeting fortement challengé ces derniers mois). Ne serait-ce pas un constat d’échec finalement pour tous les acteurs du digital ? Mais tout ceci n’est pas une fatalité.

Je pense que l’IAB France a un formidable rôle à jouer dans les prochains mois pour redonner au marché publicitaire digital sa pertinence, son ouverture et un certain équilibre. L’IAB doit retrouver un rôle clé au cœur de notre écosystème.

C’est pour cela que je souhaite m’engager aux côté de Christophe Dané et de toute une équipe d’experts motivés : #IABusiness
Les membres de notre liste : Emmanuel Brunet, Amaury Delloye, Edouard Level, Emilie Carcassonne, Vincent Montet, Carole Ellouk, Caroline Duret, Estelle Reale, Franck Lewkowicz, Augustin Decré, Hymane Ben Aoun, Christophe Bosquet, Alban Peltier

Laisser un commentaire

Powered by WordPress.com. Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :